Skip navigation

Lancer de la botte de foin - Ar Voutelenn

Le breton est un homme de défi. C’est pourquoi ce jeu, comme bien d’autres, tire son origine du défi que se lançaient les paysans au cours des durs travaux de la moisson. C’est évidemment un geste de travail qui se pratiquait lorsqu’on chargeait une charrette ou lorsqu’on construisait les meules. Contrairement au Pays Basque où la gerbe est hissée à l’aide d’une corde, ici la botte fait l’objet d’un lancer en hauteur.

Description du jeu et du matériel :

  • Deux mâts gradués d’une hauteur pouvant varier de 6 à 8 mètres, voire plus…
  • Une barre transversale (en compétition, elle doit faire 3,50 m de long) qui vient se placer sur les graduations des mâts et monte au fur et à mesure du déroulement du concours ;
  • Un broc (fourche à deux dents) à manche en bois ou métallique ;
  • Des cordages et des piquets pour le haubanage des mâts ;
  • Une botte de paille (en compétition, son poids doit équivaloir à 16 livres anglaises, soit 7,257 kg !) ;

Le terrain sera toujours bien plane. Il faudra tenir compte du fait que les mâts doivent être correctement haubanés par du cordage amarré soit à des piquets profondément enfoncés en terre, soit à des points d’ancrage quelconque préexistants (et solides).
La superficie du terrain sera d’au moins 25 m2 afin de permettre le bon haubanage. La sécurité sera assurée grâce à un large enclos de barrières ou de cordages autour de l’aire de jeu.

Règles succincte du jeu :

Pour le début du jeu, la barre est placée à la hauteur demandée par chaque joueur. Chacun a donc la possibilité de choisir la hauteur à laquelle il souhaite débuter. Cependant, il ne peut alors jamais revenir en arrière. S’il échoue à la première hauteur qu’il a lui même fixée, il est éliminé (gare aux fanfarons ou aux présomptueux !).

Le joueur a droit à trois essais consécutifs pour chaque hauteur. Toutes les techniques de lancer sont admises : course d’appel, saut d’élan, appui du bout du manche sur la cuisse (pour faire levier) : la botte doit passer par-dessus la barre transversale et la fourche doit rester dans les mains du lanceur !

Aujourd’hui ce jeu est devenu l’une des disciplines spectaculaires des "Sports Athlétiques Bretons", codifiés par la Fédération Nationale des Sports Athlétiques Bretons (FNSAB). Dans ce cadre, il se pratique avec la botte de paille de 16 livres anglaises. Une grande avancée vient d’être franchie par la FNSAB (en 2015) : ce jeu est désormais ouvert en compétition féminine.

Ce jeu fait partie du catalogue des jeux proposés par La Jaupitre en location ou en animation au sein du Cârouj, le parc de loisirs des jeux bretons, ou en tout autre lieu à la demande.


Fiche complète en PDF à télécharger


Voir en ligne : Le site de la FNSAB